La Guerre des Peuples  Index du Forum
 
 
 
La Guerre des Peuples  Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Elfes Noirs

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Guerre des Peuples Index du Forum -> Mémoire des Dieux -> Souvenirs Enfouis -> Annales des Peuples -> Elfes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Conteur
Conteur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 193
Localisation: Là où vous ne l'attendez jamais...

MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 11:24 (2011)    Sujet du message: Les Elfes Noirs Répondre en citant



ccelys E'Ibani est proclamé premier Empereur des Elfes par le conseil des Intermédiaires. Le goût du pouvoir et de l'autorité suprême le subjugue et l'entraîne à un degré d'orgueil incommensurable, qui est vite remarqué parmi le peuple Elfique. Il s'attache alors davantage à ses richesses, sa popularité - qui décroît rapidement - et à sa propre gloire qu'à la justice qu'il est sensé exercer.
Certains Elfes prônent un retour au conseil des Intermédiaires tandis que d'autres, plus radicaux, demandent l'abolition d'une quelconque autorité sur l'ensemble du peuple. Le refus catégorique les amène à se séparer du reste des Elfes et à prendre possession du plus bel endroit sur tout Diatalys - le nord de la forêt Mù’shàer Eivyrem, qui prend désormais le nom de Mù’shàer Neivyra.
Les Elfes Rebelles, ou Neivyem, y vivent sans se soucier du monde extérieur. Cependant, Eccelys prend la rébellion de ces Elfes comme un affront terrible, et y envoie de plus en plus souvent des troupes de son armée pour les soumettre à son joug, définitivement. Bien mal lui en fit, car ces soldats servirent d'entraînement aux Neivyem qui se révélèrent plus dangereux qu'on ne l'aurait pensé. Nul n'ose s'aventurer sur leur territoire à moins d'être doublé d'intentions purement pacifiques - sûrement pas diplomatiques.

Tenace, Eccelys décide de mettre un terme à cet "outrage". Incapable d'enrôler ses rares fidèles Elfes pour qu'ils partent détruire les Elfes Rebelles et reprendre possession de Mù’shàer Neivyra, il s'allie en secret avec les Humains.




Jamais nul massacre ne fut autant ancré dans les mémoires que celui du Grand Incendie. Jamais nulle panique n'équivalu celle éprouvée par ces milliers d'Elfes, hommes, femmes et enfants, dont les témoignages écrits ne furent pas suffisants pour dénoncer l'horreur de la Première Nuit.

a lune levée, plusieurs milliers Humains encerclèrent la forêt, deux torches à chaque main, et jetèrent leurs flambeaux sur les arbres de Mù’shàer Neivyra. Les fines flammes qui auraient paru inoffensives de loin se révélèrent meurtrières, enflammant rapidement les arbres et gagnant les végétaux voisins de plus en plus vite, de l'extérieur vers l'intérieur, et comme pris dans un piège, les Elfes Rebelles n'eurent pas le temps d'agir. L'eau récoltée aux rivières les plus proches était d'une quantité infime face à l'immensité du feu, se propageant sans s'arrêter.
On aurait pu penser que cet embrasement aurait suffi à Eccelys, mais ne voulant rien laisser au hasard, il avait de plus envoyé les Humains à l'attaque. Sur leurs chevaux, ils bravaient le feu et tuaient chaque Elfe qu'il leur était permis de rencontrer ; infatigables, impitoyables et sournois, ils furent la cause du décès de plus de la moitié d'un peuple, et celle de la souffrance du peuple entier.
En effet, non rassasiés de leurs méfaits, ils dépassèrent la frontière de Mù’shàer Neivyra et recommencèrent en Mù’shàer Eivyrem. Ce qu'Eccelys n'avait évidemment point prévu. En hâte, il y envoya son armée qui réussit, pour la première fois, à repousser l'ennemi.

Le massacre dura des nuits et des jours sans fins.

Le feu s'éteignit finalement de lui-même, laissant entrevoir une scène des plus terribles de l'histoire. Sur le sol de Mù’shàer gisaient des milliers de corps carbonisés ou tués par l'épée. La plus belle forêt de tout Diatalys était devenue un cimetière où la splendeur de chaque arbre avait laissé place à du noir cendre. En se réveillant, les rares survivants pensèrent sortir d'un cauchemard qui n'était pas resté à la limite de l'imaginaire.

Les survivants ? Leur physique avait complètement été transformé. Les plus blessés durant la nuit avaient la peau noire et les cheveux blancs comme le vieillard, tandis que les moins touchés avaient la peau violet à la fois foncé et léger, et les cheveux noirs que l'on confondait aisément avec les cendres de la forêt. En parfaite santé. Mais comment était-ce possible ?
Ce fut un oracle qui leur révéla ce qu’il s’était passé.

Là-haut, dans le royaume des Dieux, Deatoris n'en pouvait plus de voir ses Enfants dépérir et souffrir à n'en plus finir. Si elle ne put rien faire pour ceux qui mouraient en grand nombre, la Déesse supplia l'Originel de sauver ses Enfants, rebelles ou non, en vie. Mais la vie a un prix, et les Neivyem encore vivants à la levée du jour le payèrent, prenant sur eux un physique qui leur rappellerait chaque jour cette nuit de sang, et les Humains qui en étaient la cause.

Dès lors, les Neivyem furent appelés Wyrdem, Elfes Noirs et de la Nuit. La lumière agit sur eux comme sur les plus profonds ténèbres : un simple rayon de soleil ou de lumière plus forte que l'éclat d'une bougie les brûle atrocement. Lorsqu'ils sont en colère, leurs yeux peuvent refléter les flammes du Grand Incendie ou les armes d'acier des Humains ; leurs couleurs sont empreintes d'une profondeur qui ne laissent personne insensible.
Des couleurs qui reflètent leur âme, désormais dénuée de toute pitié.
Plus cruelle.
Plus impitoyable.
Avec ce sentiment de vengeance et de haine que même les traités de paix n'enlèveront jamais.
Avec cette envie de tuer ceux qui oseraient s'opposer à eux.
Et cette absence de douceur.
Une absence d'amabilité, de gentillesse.
Une absence d'amour.

L'Originel a néanmoins laissé une seconde chance aux Elfes Noirs, leur permettant de recouvrir une âme plus pure s'ils arrivent à connaître ce dernier sentiment.

uant aux Elfes Noirs survivants, descendance non comprise, il leur a permis de recouvrir leur âme et leur corps d'antan, et ce lors du mariage. C'est un processus qui effraie la plupart, car à la fin de la cérémonie, lorsque le corps se transforme, celui-ci apparaît avec toutes les blessures et brûlures subites lors du Grand Incendie. C'est le moment le plus dur de cette transformation, où l'Elfe Noir revit cette Nuit comme un voyage à travers le temps et les souvenirs, revit les souffrances et revit la panique. Les plaies réapparaissent alors, et l'Elfe Noir peut en mourir si sa ou son conjoint(e) n'agit pas de suite. Non, pas par la médecine, qui serait inefficace.

Le seul remède est l'amour.

Si l'amour que porte le conjoint pour l'Elfe Noir est fort et sincère, il doit l'être assez pour traverser ses lèvres en l'embrassant et agir comme un baume auprès de toutes les plaies de l'Elfe Noir, qui se referment alors petit à petit.

C'est la fin d'un conte de fées, et l'aube d'une nouvelle vie.

_________________
Tends la main, touche l'infinité ;
La vie n'est qu'un souvenir,
Le temps n'est pas l'entité
Qu'il était il y a longtemps.
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 11:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Guerre des Peuples Index du Forum -> Mémoire des Dieux -> Souvenirs Enfouis -> Annales des Peuples -> Elfes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com