La Guerre des Peuples  Index du Forum
 
 
 
La Guerre des Peuples  Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Renaissance ... [PV : Conteur]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Peuples Index du Forum -> Terres de Diatalys -> L'Empire des Elfes -> Mù’shàer Wyrrden
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eldalië Meren
Administratrice
Administratrice


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2010
Messages: 155
Localisation: Dans la Lune ...
Féminin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe

MessagePosté le: Sam 26 Nov - 23:36 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

Cela faisait trois jours qu'ils étaient partis ...
Eldalië ressassait bientôt depuis deux heures les mêmes pensées. Allongée dans sa couche, la nuit tombée déjà depuis de nombreuses heures, elle ne pouvait trouver le sommeil. A deux pas de là, Zëtide d'Orchomène, l'elfe noir, l'homme le plus mystérieux qu'il lui ait été donné de rencontrer était paisiblement endormi. Depuis qu'ils avaient quitté la taverne, le Drow n'avait pas décroché un seul mot. Il semblait comme déprimé, de mauvaise humeur, lui qui avait pourtant tant d'enthousiasme à l'idée de partir avec Eldalië ... Pour l'occasion, l'elfe blanche avait sélectionné une mission facile et sans danger à effectuer. Elle ne serait certes pas bien payée, mais là n'était pour l'instant pas sa priorité. Elle ne l'avait pas fait exprès, mais cette petite mission devait la mener jusques en ses terres natales ; les domaines des elfes. Pour quitter Arathor, ils avaient suivi le courant du Lac des Larmes, et aujourd'hui bien sur, ils y avaient fait halte. Ce lac toujours aussi plein de l'eau qui, selon les dires et les constats populaires, faisait naître des sentiments de tristesse, tels que la nostalgie, l'ennui ...
Peut être l'elfe noir était tourmenté par l'idée de reprendre les chemins, et de laisser sa taverne aux soins d'Ilena. Cette petite bonne, qui servait de bras droit mais également, selon les soupçons d'Eldalië, de compagne les nuits où le Drow se sentait seul, avait éprouvé beaucoup de tristesse au moment du départ, et jeté un regard presque meurtrier à l'elfe blanche.
Mais elle n'y pouvait rien, elle. Pourquoi ce regard accusateur ? Le Drow était libre et adulte, non ?
Alors que tous ces questionnements s'imposaient à elle, l'elfe essaya de se changer les idées. Elle se mit sur le dos pour observer la cape revêtue par le ciel. Les astres étaient cachés par les bras élancés des arbres de la forêt sous lesquels les deux elfes s’étaient abrités. La Lune ne lui porterait même pas secours, car elle était entièrement recouverte d’épais nuages ravisseurs.
En dernier recours elle chercha des yeux son pendentif, celui offert par Zëtide, installé sur une chaînette d’argent, il était juste posé sur la base de son cou. Elle ne le quittait presque plus, de peur de le perdre … Car même si elle n’avait jamais voulu de ce cadeau, elle semblait s’être attachée à ce dernier. Il lui inspirait des sensations. Elle ne savait comment cela se produisait, sans doute les jeux de la lumière dans cette pierre noire de geai. Ce soir là, elle lui insuffla un étrange sentiment … Un sentiment …

De vie.

Elle resta stupéfaite quelques minutes, puis détourna sa vision de ce collier … Pour la poser à présent dans le vide.
*Oh et puis, tant pis !*Elle se leva soudain, utilisant sa nyctalopie pour s’habiller. Elle se tourna vers les sous-bois. Elle inspira, longuement. Marque une pause en fermant les yeux. Les rouvrit tout d’un coup en expirant l’air. Elle s’était vidé l’esprit … Mais quelque chose d’irrésistible l’appelait … Elle plongea son intense regard dans la pénombre -qui pour n’importe qui aurait invoqué l’angoisse – de la forêt rassurante. Elle regarda rapidement derrière elle comme pour s’assurer que le Drow n’allait pas partir … Puis s’en retourna à cette forêt obnubilente, omniprésente … L’appel … Elle fit un pas en avant. Un autre. Un autre, plus engageant. Encore une fois le même. Brusquement, telle une flèche, elle se mit à courir. Elle courrait à vive allure, plus vite qu’un éclair, en course rapide. Elle savait qu’elle n’allait pas aller très loin ainsi, mais c’était plus fort qu’elle. Les bois semblaient s’accorder parfaitement au rythme endiablé de sa course. Jamais elle ne trébucha. Jamais elle ne fut bousculée par cette véritable foule de végétaux. Au contraire, synchrones, l’elfe semblait ressentir le moindre obstacle toujours en avance de manière à anticiper toujours son placement, et d’un autre côté, les arbres et les branches paraissaient s’écarter à son arrivée … C’était ça que lui avait montré la pierre …

La vie.

La vraie, la seule. Tout à coup, elle sentit qu’elle devait s’arrêter. Net. A présent, elle ne bougeait plus. Elle reprit conscience, et se rendit compte qu’au vu de l’allure qu’elle avait tenu, elle devait être vraiment éloignée du campement qu’ils s’étaient improvisés. Bien plus qu’elle ne l’aurait voulu. Elle n’était quasiment pas essoufflée. A cette pensée, elle émit un subtil soupir de satisfaction quant à sa propre performance. Après quoi, elle observa les alentours. Mais elle savait déjà pourquoi elle s’était arrêtée là. Devant elle se dressait un arbre. Ou plutôt, un géant parmi les géants … C’était pour lui qu’elle était là ! L’elfe blanche évalua que ce géant devait faire, jour pour jour, le double de son âge. 250 ans très exactement. Emerveillée par cette rencontre, elle décida d’escalader les racines imposantes pour ensuite s’allonger sur l’une d’elles. Sa main comme guidée, elle toucha le tronc. Douceur et force étaient alliées. Comme les dieux avaient bien fait les choses … L’écorce, peau de cet être parmi l’Être, était un cocon, mieux : une armure imparable, invulnérable, impénétrable … Impénétrable ? Que pouvait-il bien cacher sous une telle muraille ? Eldalië ferma les yeux, et se concentra comme pour résoudre l’énigme qu’elle venait tout juste de se poser à elle-même … Impénétrable ? Non, pas tout à fait. C’était maintenant comme si elle était au cœur, au dedans … Elle savait. Elle avait compris. A l’intérieur, elle était là, elle la ressentit encore une fois. Pour la troisième fois aussi intensément cette nuit là …

La vie.

_________________

~ Eldalië Meren, Coursière des Grands Chemins ~
Revenir en haut
Skype
Publicité







MessagePosté le: Sam 26 Nov - 23:36 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Le Conteur
Conteur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 193
Localisation: Là où vous ne l'attendez jamais...

MessagePosté le: Dim 27 Nov - 12:16 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

Il était curieux. Il était fébrile. Mais il était avant tout obéissant, et il devait accomplir sa tâche. Mais pour l’instant, il se contentait d’observer. Il devait réfléchir. Sa nature était généralement intimidante. S’il avait été humain ou quelque chose d’équivalent, à cet instant précis, il se serait probablement gratté la tête d’un air dubitatif : au moins, cela aurait pu lui permettre de montrer qu’il réfléchissait. Cependant, il n’était pas humain. Cela réduisait grandement ses chances d'accomplir un tel acte.

Ses ordres étaient stricts, toutefois : lui amener Eldalië Meren. Il n’avait pas compris pourquoi : encore quelque chose de propre à ces gens bassement matériels et pourtant profondément sentimentaux. Lui, au moins, il n’aimait que la Nature. Mais si elle l’avait choisie, c’est qu’elle avait ses raisons et qu’elle y avait mûrement réfléchi. Ce n’était pas le genre de décisions qui était prise à la légère, surtout pour une personne de son importance et de sa prestance. En tout cas, il aimait beaucoup ce qu’elle ressentait en contact de l’arbre… Lui qui sentait ce type d’émotions était particulièrement satisfait.

Cependant, il se rendit compte qu’Eldalië l’avait aperçue une fraction de seconde, sous sa forme habituelle. Quel idiot ! Il avait oublié de se rendre invisible. En un instant, toute lueur disparut de son champ de vision, et il décida de se cacher du mieux qu’il pouvait. Peut-être qu’elle penserait que ce ne serait qu’une illusion… Néanmoins, il restait attentif à la suite des évènements. Il ne fallait pas la perdre ou lui faire peur.

_________________
Tends la main, touche l'infinité ;
La vie n'est qu'un souvenir,
Le temps n'est pas l'entité
Qu'il était il y a longtemps.
Revenir en haut
Eldalië Meren
Administratrice
Administratrice


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2010
Messages: 155
Localisation: Dans la Lune ...
Féminin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 27 Nov - 12:55 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

Restée plusieurs minutes ainsi, au contact de l’arbre, elle s’évertuait à, toujours plus intensément, essayer de sentir les flux de vie qui le traversaient … A vrai dire, dans tout ça, c’était la première fois depuis bien trop longtemps qu’elle n’avait pas eu de contact aussi étroit avec la nature. Et ce renouvellement de contact l’émerveillait. Si elle s’était attendue à ce que, après ce petit malaise vécut tout à l’heure dans son non-sommeil, elle était en train de vivre, elle n’aurait surement pas hésité avant de quitter le campement. Mais peu à peu, elle perdit le contact, au fur et à mesure que ces pensées lui revenaient en tête. Elle se redressa, un peu déçue que ce lien n’ait pas duré plus longtemps. La vie était toujours là, pourtant. A présent elle la savait présente, partout grouillante sous cette écorce géante. Toute la vie, impalpable, elle savait à présent que sous l’apparence plutôt sage et d’un grand calme de cet arbre, se cachait des milliers et des milliers de mouvements, peut être même plus que sur tout le reste de Diatalys. Alors elle s’imagina que dans chaque arbre, dans chaque plante de cette forêt il se trouvait cette Vie, puis dans chaque être humain ou animal, et même dans les pierres, qui pourtant ne sont pas vraiment vivantes … Mais cette Vie, c’était surtout une présence. La pierre que lui avait offert Zetide, oui, Eldalië était persuadée que même cette pierre avait également une présence, une « Vie ».
L’esprit de l’elfe s’éloignait ainsi dans des divagations de la Réflexion, la réflexion sur la vie, la réflexion intelligente et philosophique … C’est pourquoi elle ne s’apercevait pas tout d’abord qu’elle était observée. Pourtant son instinct lui faisait généralement ressentir ce genre de choses …
Tout à coup, elle leva la tête. Elle avait perçu quelque chose. Un Être, un mouvement, elle n’avait su distinguer quoi, était là. Elle l’avait vu, une fraction de seconde, il y avait eu quelque chose. Certes, cela pourrait paraître aux yeux d’autrui improbable, mais à ses yeux à elle, maintenant, en cet instant, ce quelque chose paraissait grossier. C’était sur. C’était certain. Pourtant, alors qu’elle observait avec plus d’attention, elle ne voyait pas ce que ça pouvait être. Elle qui était capable de tout voir dans la nuit, elle ne voyait rien …
*Était-ce un songe ? Une rêverie due à ce trop plein de sensations et de sentiments ?*
C’était possible … Mais Eldalië n’était pas convaincue elle-même de ce qu’elle venait d’avancer. Ce doute la fit se lever. Elle descendit de la racine sur laquelle elle s’était installée quelques instants auparavant. Elle se tourna une dernière fois vers l’arbre, comme pour le remercier de lui avoir fait vivre ce "lien" sans doute insignifiant, mais devenue si important pour elle.
Puis, elle s’avança lentement, avec prudence, vers l’endroit où elle pensait avoir senti quelque chose.
Un être humain ? Un animal ?
A présent, cette situation l’intriguait, et l’effrayait en même temps. Que faire ?
Rentrer tout simplement au campement ? Ça aurait été dommage, voire regrettable … Elle resta figée là, ne sachant que décider.

_________________

~ Eldalië Meren, Coursière des Grands Chemins ~
Revenir en haut
Skype
Le Conteur
Conteur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 193
Localisation: Là où vous ne l'attendez jamais...

MessagePosté le: Mar 29 Nov - 07:07 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

Bon, il était temps de se montrer. Sous sa forme invisible, il vogua à travers la forêt, discrètement. Il cherchait quelque chose de mort pour se manifester. Mais la Mù’shàer Wyrrden, aussi brûlée fut-elle, n'avait pas autant d'arbres morts. La réalité était parfois mal faite, pensa-t-il. Il pensa en tout cas que se manifester sous cette autre forme pourrait faciliter ses contacts avec des membres d'un des Cinq Peuples. Aussi, quand il découvrit l'arbre adéquat, il se fondit dans lui.

La sensation était incommensurable pour un être de chair comme Eldalië. Une sensation fait d'une multiplicité de ressentis, tous liés à sa propre condition d'être proche de la Nature. Se matérialiser via un arbre mort était un plaisir pour un être comme lui. D'ailleurs, il ne se souvenait plus quand il avait fait cela pour la dernière fois. En y réfléchissant, il arriva à compter que cela faisait un printemps. Il n'avait lui-même pas fait cela depuis la lutte contre les infâmes hordes d'Honova.

Eldalië sentit que quelque chose - ou quelqu'un - bougeait dans son dos. À peine eut-elle le temps de se retourner qu'un arbre mort mouvant, grand de plusieurs mètres, lui faisait face. Il s'approcha à grands pas de l'Elfe, et les arbres de la forêt semblaient se pousser sur le passage de cette créature de légende. Eldalië ressentait chacun des pas de la créature, lourde à vrai dire de plusieurs tonnes. Il tendit une main - ou plutôt, une branche - vers Eldalië, la fixant de ses deux grandes failles lumineuses qui lui servaient probablement à voir. Si elle n'avait jamais rencontré une telle créature, elle savait d'après les dizaines de légendes elfiques existants ce que cet être était.

« Nous t’attendions, Eldalië la Voyageuse. Nous avons besoin de te parler. » prononça-t-il d’une voix grave et profondément troublante.

_________________
Tends la main, touche l'infinité ;
La vie n'est qu'un souvenir,
Le temps n'est pas l'entité
Qu'il était il y a longtemps.
Revenir en haut
Eldalië Meren
Administratrice
Administratrice


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2010
Messages: 155
Localisation: Dans la Lune ...
Féminin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 29 Nov - 21:07 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

Eldalië était tellement troublée. La présence qu'elle avait ressentie, c'était en fait un farfadet ! Il venait de s'incarner sous sa forme la plus complète : en prenant possession d'un arbre mort. Eldalië avait eu un peu peur en le voyant, mais elle trouvait cela également terriblement excitant. C'était pour elle d'un honneur, que de se trouver en la présence d'un farfadet.

Lorsqu'il tendit une branche vers elle, Eldalië ne sut plus où se mettre.
« Nous t’attendions, Eldalië la Voyageuse. Nous avons besoin de te parler. » avait-il prononcé.

Eldalië connaissait les coutumes. Elle s'inclina légèrement à l'égard de l'arbre, comme son cousin lui avait apprit à le faire. Ce signe de paix, était surtout très apprécié des êtres de la nature, qui sont par ailleurs considérés comme des êtres tellement sages et puissants qu'on leur devrait admiration et même servitude.

Ainsi, elle se redressa, regarda la créature dans les "yeux", et dit :
- Je suis honorée de votre présence, et je vous écoute avec attention. En quoi puis-je être utile ?

Eldalië pensait ainsi non pas faire bonne impression, car s'il était là, devant elle, c'était bien pour une raison particulière, elle le méritait , mais bien au delà de cela faire preuve de respect envers le farfadet.

_________________

~ Eldalië Meren, Coursière des Grands Chemins ~
Revenir en haut
Skype
Le Conteur
Conteur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 193
Localisation: Là où vous ne l'attendez jamais...

MessagePosté le: Sam 3 Déc - 19:05 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

« Suivez-moi, Eldalië la Voyageuse. » répondit simplement le farfadet en s'inclinant devant Eldalië.

Dès lors, le farfadet et son « corps » partirent vers l'est, bien loin de là où Zëtide et Eldalië avaient établis leur camp pour le soir. À son passage, les arbres noircis par le Grand Incendie semblaient s'écarter. Malgré les blessures visibles infligées à la forêt, celle-ci restait majestueuse et imposante. La neige qui tombait et le vent léger donnait des airs bucoliques à ce tableau, dans lequel le farfadet et Eldalië Meren avançaient. Celui-ci marchait très lentement, mais ses grandes enjambées forçaient Eldalië à adopter un rythme particulièrement soutenu qu'elle n'avait aucun mal à suivre. Cependant, le farfadet semblait plongé dans ses pensées, et n'adressaient que quelques regards à l'Elfe, afin de vérifier qu'elle se trouvait derrière lui. La créature légendaire évitait soigneusement les rares villages d'Elfes noirs, sans doute pour une raison qui lui était propre.

Mais l'Elfe, aussi calme fut-elle, commença à s'impatienter. Où est-ce que le farfadet le menait-il ? Quelles étaient ses motivations ? Qui était-il exactement ? Des légendes sernasiennes disaient que certains Elfes pouvaient être transformés par Cyïla. Peut-être qu'elle-même avait connu ce farfadet voilà des décennies... Sauf qu'Eldaliê voulait de véritables réponses à ses questions, et non pas un périple dans la Mù’shàer Wyrrden pendant des heures et des heures. Elle estima qu'elle avait suffisamment suivie l'être majestueux sans poser de questions à son encontre. Aussi, lorsque enfin le farfadet s'arrêta, Eldalië lui dit :
« Sauf votre respect, je me demandais si nous allions encore marcher longtemps... Voyez-vous, j'ai établis un campement, et quelqu'un m'y attend sans doute... »
« Ne vous inquiétez pas, votre compagnon de route ne se rendra pas compte de votre disparition. Mais, Eldalië la Voyageuse, vous voilà arrivé à la fin de votre voyage. Je vous laisse avec ma maîtresse. » répondit-il.

Et sur ces dernières et douces paroles, le farfadet enfonça les racines de son arbre dans la terre, puis le quitta. L'arbre reprit son apparence initiale, tandis qu'une boule de lumière quitta l'enveloppe. Elle disparut entre les branches, sous le regard de la messagère.

Alors que tout un tas d'interrogations sans réponse subsistaient pour Eldalië, elle vit une ombre sortir du couvert des arbres. La silhouette, transparente, était celle d'une Elfe. Ou plutôt, d'un esprit. L'esprit était d'une beauté sans pareil, et semblait être l'un de ces Munt-eivy, qu'elle n'avait pu croiser qu'en de très rares occasions. Leurs familles formaient une caste de diplomates, d'officiers et d'administrateurs au service de l'Empire Elfique, éternels réfugiés d'une extermination planifiée par les Nains en réponse à la tentative d'assassinat de leur premier Roi. L'esprit s'inclina, et déclara :
« Bonjour à toi, Eldalië. Je suis Càthiel E'Lyria, et j'ai besoin de vous. »

Eldalie se trouvait donc face à la sœur de l'Impératrice elle-même. Les histoires contées sur elle étaient innombrables. Elle avait, grâce à ses pouvoirs, repoussé des décennies entières Nains et Humains. Néanmoins, elle avait finie par mourir. Ses pouvoirs, extraordinaires, relevait du contrôle des éléments. Là-dessus, Eldaliê avait entendu quantité de légendes contradictoires à propos de leur nombre et de leur rôle.

« Vous devez me succéder. »


[La courte phrase prononcée par Eldalië est d'Elda elle-même. ^^]

_________________
Tends la main, touche l'infinité ;
La vie n'est qu'un souvenir,
Le temps n'est pas l'entité
Qu'il était il y a longtemps.
Revenir en haut
Eldalië Meren
Administratrice
Administratrice


Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2010
Messages: 155
Localisation: Dans la Lune ...
Féminin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 7 Déc - 00:02 (2011)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur] Répondre en citant

Eldalië ne savait trop quoi faire. Après le départ du Farfadet, Eldalië était restée immobile, à attendre, à se questionner.
Sa "maîtresse" ? Qui est-ce-que ça pouvait être ?

L'elfe eut la réponse très vite, et fut très surprise. De l'ombre d'un arbre, naquit celle d'une elfe ... Enfin ... Non, pas d'une elfe. De l'esprit d'une elfe. De l'esprit d'une elfe connue, qui plus est. La sœur de l'Impératrice. N'avait-elle pas rejoint l'au delà ? Pourquoi était-elle encore sur Diatalys ? Selon les légendes, les esprits restent bloqués dans le monde des vivants tant qu'il leur reste quelque chose à accomplir ici bas. N'était-elle pas satisfaite de tout les exploits qu'on lui accordait ? Tous les elfes un minimum âgés connaissait ses mérites. Ceux de Cathiel E'Lyria.

- Mais ... Vous ? Que faites-vous ici bas ? N'avez-vous point rejoint l'au delà ?


L'elfe s'inquiétait réellement du sort de Cathiel. Savoir que l'un des siens ne trouvait pas le repos était une pensée assez atroce. Mais, l'elfe se ressaisit et reprit :

-Je dois vous succéder ? Mais en quoi ? Je ne suis qu'une humble messagère ... Je suis bonne archère, et quelque peu botaniste, mais ... C'est tout. Je ne vois pas en quoi une personne de ma qualité pourrait vous être utile, Cathiel ...


Eldalië était à la fois dans l'incompréhension, et dans la gêne occasionnée par cette situation. En très peu de temps, elle avait eu les trois privilèges suivants : rencontrer un farfadet et échanger des paroles avec lui, rencontrer un esprit, et rencontrer cette célèbre elfe.

La nuit promettait d'être longue, chargée de mystères et d'aventures ... L'elfe esperait juste que le Farfadet avait dit vrai et que Zëtide ne s’apercevrait pas de sa disparition. Elle leva les yeux vers la lune. Elle était brillante et étincelante, alors qu'elle avait été recouverte de nuages quelques heures auparavant ... Qu'est-ce-que cela pouvait-il bien signifier ? ...

_________________

~ Eldalië Meren, Coursière des Grands Chemins ~
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:23 (2017)    Sujet du message: Renaissance ... [PV : Conteur]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Peuples Index du Forum -> Terres de Diatalys -> L'Empire des Elfes -> Mù’shàer Wyrrden Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com